sortir les traverses métaliques

[mercredi 27 Février 2008]

par rapport au fait de casser la dalle, Gérard (un ami de papa) nous a dit qu’il aurait fallut casser une rangée, et ensuite mettre un coup de masse sur la poutre en métal à côté. Et si on arrive à la déplacer un peu ça devient tout de suite plus simple de faire tomber la rangée suivante. Dommage de n’y avoir pas pensé🙂

(à priori ce mercredi, on va sortir les poutres en métal dans la grange : au burin pour dégager l’accès et pouvoir les faire bouger et les sortir ensuite.

Il va falloir également mesurer le niveau de la dalle dans l’étable et vérifier qu’elle est à peu près à la même hauteur que celle de la partie habitée de l’autre côté. S’il y a 5 cm d’écart, on pourra toujours le rattraper. A vrai-dire j’appréhende de devoir encore abattre une dalle pour la remonter de quelques centimètres😉

Si on a le temps, je pense qu’on va commencer à creuser les trous dans la grange, trous qui accueillerons les poutrelles avant de mettre les hourdis entre elles)

Le matin étant seul, j’ai commencé à prendre les mesures de la porte qui donnerait accès à la dalle à venir, dans la grange. Le début est fait à la flex, ça a donné énormément de poussière :
img_4097-light.jpg

L’après-midi, comme prévu on a tenté d’enlever les poutres en métal.. Pour les 3 intégrées à la dalle, pas de difficulté majeure => en dégageant un peu d’un côté de la poutre et en la bougeant un peu on arrivait à les déplacer. Il nous <<reste juste>> la plus longue et grosse poutre, qui maintient les autres :
img_4098-light.jpg img_4099-light.jpg

Il s’agit d’une poutre en acier, c’est un rail de chemin de fer ! (pépé y travaillait)

impossible de rentrer dans la grange, ni avec pelleteuse ni avec tracteur. La seule possibilité pour la sortir est de la faire passer par l’étable. Mais waow, quel poids à déplacer à deux😮

après pas mal de réflection, nous avons choisis la méthode suivante :

sortir la poutre par la gauche (en entrant dans la grange par l’avant et en regardant la poutre), à travers l’étable. Pour ça, on a mis une planche de coffrage en bois pour niveler le sol et mettre dessus un cric, qu’on prolonge avec un madrier. Ce madrier, mis en diagonal permet non seulement de monter la poutre mais aussi de la faire sortir doucement. Question de sécurité, on a mis en place une sangle doublée autour d’un rondin bien solide mais placé à la diagonale de la poutre. Si jamais le cric lache, les sangles aurait pu faire que la poutre joue au pendule. Donc pour contrer cet effet nous avons mis en place un rondin en diagonale. Le détail en image, sera peut-être plus compréhensible :

la partie gauche dégagée, c’était la priorité (on peut voir une partie de l’étable même) :
img_4104-light.jpg

Le montage utilisé pour déplacer la poutre vers l’étable (seule possibilité : l’autre côté, impossible) :
img_4105-light.jpg img_4106-light.jpg

Le poids de la poutre reposait tantôt sur le madrier, tantôt sur la sangle.

Un peu plus tard :
img_4107-light.jpg img_4108-light.jpg

un peu plus tard, nous avons enfin réussi à la faire passer dans l’étable :
img_4109-light.jpg img_4111-light.jpg img_4110-light.jpg

le dos aura pris un coup sur cette partie là😮

Dernière étape, à l’extérieur :
img_4112-light.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :